Tools
Typography

Malafi’arts production organisera ce 17 juin de 13h à 16h "MutuBuku" dans la grande salle du collège Bonsomi (Kinshasa-N'djili). Cette initiative précède le festival Mwinda Na Molili que la même association prépare pour ce décembre. Nous vous invitons à découvrir Malafi’arts ainsi que son programme dans cette interview accordée au protagoniste dont l’association porte le nom.

Mediaspaul.cd : MALAFI, pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs ? Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans la vie ?

Malafi (M): NIAMBA MALAFI Jéhovahnissi-Lumière, je suis un entrepreneur culturel, et un encadreur des enfants au mouvement Armée des Petits Anges, j'ai été aussi Bilenge Ya Mwinda et louveteau dans le groupe Scout Sainte Agnès avec le sympathique totem (surnom) de MILAN. Je suis Rappeur, Auteur, Interprète dramatique, Metteur en scène en formation à l'Institut National des Arts et un jeune Producteur, engagé dans ma musique, mon hip hop qui contribue à l'éducation de la jeunesse. J'ai participé dans l’atelier ''étapes vers une carrière musicale professionnelle réussie'' de GOETHE INSTITUT. J'ai eu aussi la chance de participer au casting du concours "Talent Révélation MGIMSZAHOO" organiser en 2013 par Icon prod et sponsoriser par Airtel, j'ai été ensuite retenu pour ce même concours. Le 23 mai 2015 au Grand hôtel de Kinshasa, j'ai fait la première partie du spectacle des artistes Kaaris, Colonel Reyel, James Izmad et Poison Mobutu. Je suis le président fondateur de MALAFI'ARTS PRODUCTION qui est un collectif d’artistes pour le management et la production des événements culturels. Coorganisateur du festival belle et beau NA LIPUTA de K-mu théâtre avec Toto KISAKU et promoteur du festival MwindaNaMolili.

Mediaspaul.cd : Que dites-vous à nos lecteurs curieux de savoir ce qu’est Malafi’art production ?

M : Malafi’arts production, est un collectif d'artistes pour le management et la production des évènements culturels, un Centre de Création Artistique et de Recherche en milieu urbain, crée par NIAMBA MALAFI Caillera Jehovahnissi–Lumière. Il a pour objectif global : - la vulgarisation des arts de spectacles dans les milieux périurbains avec une mission de former, de produire, de manager et d’accompagner les artistes ainsi que leurs œuvres pour une visibilité globale et une cohésion socioculturelle. Malafi’arts production se bat pour mettre la lumière pour une culture de la lecture en RDC. Et a pour objectifs spécifiques : Contribuer au développement intégral de la RDC et à l’épanouissement de la femme, de l’homme, de la jeunesse et de l’enfant en utilisant les diverses formes artistiques, notamment le théâtre et la musique pour communiquer les idées nouvelles. Permettre aux jeunes talents, par l’organisation des ateliers d’échange et de formation, de se découvrir. Pour atteindre ces objectifs, MALAFI'ARTS PRODUCTION utilise les actions suivantes : Création et diffusion des spectacles de théâtre pour l’éducation de la population, réalisation des documentaires, films, spots, sketchs, bandes dessinées, dépliants, prospectus, brochures, diapos, Jingles, chanson sur la vulgarisation. Organisation des campagnes, conférences, séminaires, concerts et forums de sensibilisation et conscientisation des populations au développement. Organisation des ateliers de formation en entreprenariat, arts, coupe et couture et de renforcement des capacités artistiques en matière d’éducation civique. SERVICES : pour la création et l’animation de vos événements privés ou institutionnels : soirées de gala, animation pour comité d’entreprise, festivals, concerts, lancement de produit, inauguration, soirées privées professionnelles ou familiales : mariages, anniversaires, célébrations, campagne ou séminaire d'évangélisation, location des podiums, sonorisation etc…

Quel que soit votre besoin, spectacle et animation, spectacle de rue, orchestre et musiciens, disc-jockey, spectacle cabaret, exposition festival, culturel, concerts de musique classique, concerts de célébrités ou d’auteurs compositeurs du gospel, de la rumba ou folklorique congolaise, Malafi'arts Production devient votre partenaire !

Malafi'arts Production met tout son savoir-faire et son expérience au service de la réussite de votre événement. Vous cherchez à élaborer un projet ou un thème insolite pour votre prochain événement : N’hésitez pas à nous contacter ! Nous pouvons vous proposer un très large choix de possibilités. Chaque proposition est accompagnée de photos, d’extraits audio ou vidéo, qui vous permettent de faire votre choix en toute confiance et en toute transparence. La qualité des prestations et des artistes que nous vous proposons ainsi que la réactivité à vous soumettre un devis adapté à votre budget sont nos atouts majeurs. Notre objectif est de satisfaire vos envies et votre imagination créative, en alliant originalité et professionnalisme. Rien n’est impossible ! Le plus bel événement, Malafi'arts Production le réalise avec vous et pour vous !

Mediaspaul.cd : Malafi’art production projette organiser ce 17 juin « MutuBuku » qui se veut une activité culturelle. De quoi s’agit-il ?

M : MUTUBUKU est une nouvelle tendance littéraire en RD Congo. MutuBuku est un sous projet du festival « Mwinda Na Molili » qui aura lieu en décembre de chaque année, un festival qui tire son origine dans la vie quotidienne de la ville de Kinshasa. Mwinda Na Molili est un état d'esprit de faire et d'encourager le bien et de bannir et dénoncer le mal. Les Mwindeurs ou Mwindeuses sont des personnes qui partagent cet état d'esprit. MutuButu est un sous projet du festival, un concours littéraire pour renforcer et illustrer les jeunes congolais capables de défendre et de brandir le drapeau de la littérature congolaise qui ne laisse personne indifférente. Le MutuBuku, ce néologisme est la contraction de deux mots en lingala : « Mutu », soit la tête ou l'homme et « Buku », le livre. Les MutuBukeurs exposent leurs MutuBukus (une large explication à quelques minutes d'un livre de leur choix ou imposer, devant un public) avec quelques techniques théâtrales, ils partagent leurs découvertes et coups de cœur. Ils lisent (le roman, nouvelle littéraire, pièce de théâtre...) seul ou plusieurs la plupart du temps dans un délai bien déterminer, dans leur classe, école, atelier, bibliothèque, chambre, maison, dans la rue, ou au bureau. Pour faire grandir leur audience et rester proche de leur public cible, les MutuBukeurs ou MutuBukeuses doivent être multimédias, avec parfois un groupe de lecture associé mais surtout l’utilisation des réseaux sociaux comme Facebook, et autres pour le partage. Les organisations des ateliers ou les accès réguliers aux bibliothèques. Leur exposer doit être vivant avec une forte interaction au cœur de la communauté, avec un public très actif qui commente, questionne, partage leur propre expérience et en demande de contenu.

Mediaspaul.cd : Selon vous qui organisez une telle activité, que peut-être sa pertinence à l’ère actuelle à Kinshasa ? Autrement dit, comment cette initiative « MutuBuku » vient-elle toucher directement à la vie des kinoises et kinois ?

: Nous voulons toucher assurément beaucoup plus les nouvelles générations qui caressent souvent leurs téléphones devant le poste téléviseur et ne passent plus leurs temps dans les bibliothèques ou ne liront pas les critiques des journaux papiers.

Mediaspaul.cd : Le 17 juin est déjà proche… Pour ceux qui voudraient venir prendre part à MutuBuku, que doivent-ils faire ?

M : le droit d'accès à cette journée d'initiation à l'état d'esprit Mwinda Na Molili/MutuBuku est prévu à 2500Fc pour le billet en prévente et 3000Fc le jour J. Les spectateurs bénéficieront des dictionnaires de la part de Médiaspaul (une encyclopédie des jeunes). Nous demandons à tous les parents d'envoyer les enfants même de les accompagner, les professeurs d'envoyer les élèves...

Mediaspaul.cd : MALAFI, merci de votre disponibilité pour répondre à nos questions ; et en tant que protagoniste de l’évènement, avez-vous quelque chose à ajouter ?

M : Je dis un grand merci pour cette occasion que vous venez de nous accorder, le Congo a besoin de nous, si le Congo ne fait rien pour nous alors c'est à nous de faire quelque chose pour le bien du Congo. Topelisa Mwinda Pô ete tongengisa bolamu ya Bilenge ya Congo. Soyons des vrais Mwindeurs et des vraies Mwindeuses.

 

Accordion