Tools
Typography

La situation politico-sécuritaire du Soudan du Sud et de la République Démocratique du Congo inquiète plus de monde. Si au Sud-Soudan la question reste celle des rivalités entre le président Salva Kiir et son vice-président Riek Machar au point de menacer et de déstabiliser l’équilibre du pays ; en RDC, la question épineuse reste celle des élections et de la publication du calendrier électoral qui engendrent beaucoup plus d’oppositions et contestations sur l’étendue du pays. 

Fort émue de l’instabilité et des guerres qui sévissent dans ces deux Etats, l’Association « Solidarity with South Sudan and JPIC » organise ce jeudi 23 novembre à Rome, une journée de prière pour la paix au Sud-Soudan et en RDC. L’organisation a intéressé le pape François à y prendre part. C’est ainsi que préoccupé autant de la vie des populations de ce deux pays en crise, l’évêque de Rome a répondu favorablement à la demande lui est adressée par l’organisation. Le pape les rassure de sa présence pour la prière afin que règne la paix et la justice dans ces Etats.

Au Congo Kinshasa, ce sont l’ASUMA et l’USUMA qui se sensibilisent d’abord, en invitant les religieux et religieuses à s’unir à la prière avec le pape à la paroisse Sacré-Cœur / Gombe - Kinshasa à 16h30.

Se trouvant elle aussi impliquée, la CENCO a lancé un appel à tous les chrétiens catholiques du Congo à s’unir dans la prière pour soutenir cette œuvre en organisant dans chaque paroisse une prière à 17h30. La CENCO elle, a prévu une messe à cet effet à la Cathédrale Notre-Dame du Congo de Kinshasa, à partir de 18h00.

Accordion