Tools
Typography

La Société Missionnaire de Saint Paul vient de clôturer son interchapitre. Cet évènement qui a eu lieu du 15 au 25 février et célébré à Aparecida (une ville située dans la région Sud-Est du Brésil fédéral, précisément à l’Est de l'État de São Paulo) a réuni le Supérieur général et son gouvernement ainsi que tous les Supérieurs majeurs, les Délégués ou leurs représentants pour certains cas. Cette rencontre trouve sa raison à l’article 223 des Constitutions et Directoire de la congrégation : « Trois ans après la conclusion du chapitre, le gouvernement général convoquera les supérieurs provinciaux, les supérieurs régionaux et, dans une mesure convenable, des experts des divers secteurs de la formation et de l’apostolat, pour vérifier les plans projetés par le chapitre général et pour traiter avec eux des problèmes les plus urgents de la congrégation ». Les différentes informations de cet interchapitre ont été publiées en trois communiqués et un message final (communiqués 1, 2, 3; message final).

Après la messe de clôture célébrée le jour suivant à Cidade Paulina (São Paulo), c’est-à-dire le 26 février, les Intercpaitulaires ont visité la FAPCOM (Faculdade Paulus de Tecnologia e Comunicação). Cette institution dont la mission se situe au-delà des écoles de communication connues, ne vise pas seulement de former ceux qui vont travailler avec ou dans les médias, mais aussi ceux qui vont penser et transformer ces moyens. Une vision parallèle avec la PAULUS COMMUNICATION (PA.COM) dont le projet va déjà concluant. Ce pas que la Région Congo fait déjà dans son histoire, en entrant dans le secteur de l’éducation est la nouvelle vision dans la fidélité créatrice de l’apostolat paulinien. Car, en effet, en plus d’employer les moyens de communication sociale comme la finalité évangélisatrice, il est aussi besoin de former les utilisateurs à s’en servir pour leurs propres formations et leur élévation spirituelle. Ceci devient dès lors un devoir important de l’apostolat : l’éducation et l’encadrement des promoteurs de la communication sociale de qui dépend la valeur positive ou négative des messages qui arrivent aux récepteurs. Cette mission que s’assigne déjà la PACOM est propre aussi des autres écoles de communication de la Société Missionnaire de Saint Paul. Et la visite des intercapitulaires à la FAPCOM a mis en exergue ce fait. Cette visite a en outre coïncidé avec la rentrée académique, et a été conclue par la présentation de toutes les structures formatives de l’institution dans la grande salle ‘’Giacomo Alberione’’.

En plus des intercapitulaires et des professeurs présents, et le corps administratif, les trois cents (300) étudiants inscrits pour cette nouvelle année et les anciens du gong de la journée étaient présents. Ce sont ces derniers avec un groupe des enfants de la périphérie de São Paulo (qui entrent dans le projet de l’assistance sociale de Paulus, la Société Saint Paul au Brésil), qui sont montés sur le podium pour exhiber tantôt par des danses et musiques, tantôt par les habillements et les jeux, la diversité culturelle du Brésil dont la superficie est environ quatre fois plus grande que celle de la R.D. Congo et la démographie supérieure, à peu près 3 fois.

Accordion