Tools
Typography

Il se tient, du mercredi 03 au dimanche 28 octobre 2018, la XVe Assemblée générale du Synode des évêques sur les jeunes. C’est précisément dans la Cité du Vatican que le décor est planté pour abriter ces assises de grande envergure. Rien d’étonnant que pareil évènement soit organisé sous le pontificat de Jorge Mario Bergoglio! Deux jours après son élection à la chaire de l’évêque de Rome et du successeur de Pierre, en effet, le Pape François n’hésita nullement d’avouer son attachement à la jeunesse. Dans son premier discours prononcé le vendredi 15 mars 2013 dans la Salle Clémentine du palais apostolique du Vatican, il s’adressait à tous les cardinaux présents à cette audience, en ces termes : « Donnons cette sagesse aux jeunes : comme le bon vin, qui avec les années devient meilleur, donnons aux jeunes la sagesse de la vie ». 

Eu égard à de profondes mutations et transformations qui rythment le cours normal de nos sociétés, le thème retenu pour le présent Synode est d’actualité : « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Tout part de la veillée de prière du samedi 8 avril 2017. Devant les jeunes du diocèse de Rome et des diocèses de la région de Latium (Italie), le Pape François prononça un discours spontané et énergique, au cours duquel il annonça non seulement la tenue de ce Synode d’octobre 2018, mais aussi le cheminement vers les prochaines Journées Mondiales des Jeunes (Panama 2019).

Le caractère inclusif de ce « Synode pour tous et de tous les jeunes ! », estime le Souverain Pontife, vient du fait qu’ « aucun jeune ne doit se sentir exclu ! ». Agnostiques ou athées, chrétiens à la foi tiède ou ayant déserté l’Eglise, tous sont conviés au banquet, car « chaque jeune a quelque chose à dire aux autres, a quelque chose à dire aux adultes, a quelque chose à dire aux prêtres, aux sœurs, aux évêques, au Pape ». Cet œcuménisme transparaît aussi à travers la présence active et participative de la délégation de l’Eglise orthodoxe roumaine, de la fédération luthérienne mondiale, de la communion mondiale des Eglises réformées, du conseil œcuménique des Eglises, ainsi que du patriarcat œcuménique.

La Société Saint-Paul de la Région Congo se félicite, elle aussi, de compter non seulement Leurs Excellences Marcel UTEMBI TAPA (Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO), Fridolin AMBONGO BESUNGU (archevêque coadjuteur de Kinshasa) et Willy NGUMBI NGENGELE (Evêque de Kindu) parmi les participants africains, mais aussi le père Valdir José DE CASTRO (Supérieur Général de la Société Saint-Paul) au rang des dix Supérieurs Généraux prenant part à ces assises.

À tous les jeunes répandus à travers le monde, en général, et ceux de la République Démocratique du Congo, en particulier, l’invitation est lancée de suivre de près le déroulement de ce Synode d’octobre 2018, soit directement (c’est-à-dire en débarquant, dans la mesure du possible, au Vatican), soit virtuellement (à travers les médias et les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Qu’à jamais résonnent donc ces propos du Pape François : « Le monde d’aujourd’hui a besoin de jeunes qui vont ‘‘en hâte’’, qui ne se lassent pas d’aller en hâte ; des jeunes qui aient cette vocation de sentir que la vie leur offre une mission » !

Accordion