Tools
Typography

Ce vendredi 5 octobre 2018, dans la matinée, une nouvelle retentie, faisant l’immense joie et une grande fierté de tous les congolais.  En effet, le Docteur et activiste congolais Denis MUKWEGE a été sacré « prix Nobel de la paix », édition 2018. Né le 1er mars 1955 à Bukavu dans le Sud-Kivu en République démocratique du Congo, le Docteur Mukwege est gynécologue et aussi militant des droits humains. Pasteur chrétien pentecôtiste, il est très connu grâce à ses nombreuses actions d’aide humanitaire. En l’occurrence, son soutien apporté, par son expertise médicale, aux femmes atrocement violées à l’est du pays. Ce geste salvateur lui a valu le surnom de « l’homme qui répare les femmes ».

Cependant, il reçoit ce prix aux côtés d’une jeune-femme exceptionnelle. Il s’agit de Nadia MURAD. Comme point commun, tous deux sont défenseurs des droits de l’homme. Nadia Murad est une activiste irakienne née en 1993. Elle a été promue le 16 septembre 2016, ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour la dignité des victimes du trafic des êtres humains. Agée de 25ans, elle est membre actif de la communauté Yezidie, dans laquelle, elle milite intensément pour la cause des droits humains. Il sied de signaler que le Docteur avait reçu d’autres prix comme : « prix Sakharov » en 2014 ; « prix des droits de l’homme des Nations unies » en 2008. Ces deux prix, lui ont été décernés pour sa promotion des libertés fondamentales et le pour le travail très remarquable accompli pour la protection des droits humains. A celui-ci, nous ajoutons le « prix Nobel de la paix ». Il est aussi auteur des deux ouvrages : « Plaidoyer pour la vie» publié en 2016, dans lequel il raconte son expérience de l’homme qui répare les femmes, avec l’aide héroïque apportée aux femmes victimes d’abus sexuels lors des récentes guerres à l’est de la RDC et « Panzi » publié en 2014, écrit avec Guy-Bernard Cadière. Dans cet ouvrage ils relatent leurs expériences de gynécologue, dans les cas de viol fait à la femme durant la période de guerres.    

Une grande joie pour le peuple congolais, de voir l’un de ses fils être hautement récompensé pour avoir lutté contre et dénoncé les injustices et les viols de tout genre commis à ses contemporains.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo !

Accordion