A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin
Année Biblique de la Famille Paulinienne

Tools
Typography

«Comprenez-vous ce que je viens de faire de faire pour vous? »Telle est la question que Jésus pose à ses disciples. Certes, ses disciples ne comprennent pas du tout ce qu'il vient d'accomplir. Comme nous l'avons entendu, Jean atteste qu'il s'agit du repas pré-pascal (Jean13, 1), et certains auteurs parlent de l'anticipation du repas pascal. Ce que nous pouvons ajouter est que les actes de Jésus démontrent qu'il n'est donc pas question d'un simple repas.

Au temps de Jésus, le repas commençait lorsque le Maître de la maison rompait le pain et le donnait aux convives; il est marqué par un lavement des mains en général, et c'est le plus jeune qui se levait pour laver les mains de celui qui présidait le repas. Dans ce cas, c'est Jean (le plus jeune du collège apostolique) qui devrait en principe se lever afin de laver les mains du maître. Par contre, librement, Jésus se lève et prend l'initiative de le faire. Choisissez étonnante, au lieu de nettoyer leurs mains, il lave leurs pieds! Ce geste suscite les indignations de la part de ses disciples. Eh! bien chers frères, la réaction de Pierre nous sert de modèle. Dit-il: non, tu ne me laveras pas les pieds(Jean 13,6-7). Il y a une «fermeture» de la part de Pierre au regard du geste incompréhensible du Maître. Chers frères et sœurs, c'est à ce niveau que l'on peut cerner la pointe de cette péricope.

En effet, le lavage des pieds fut exclusivement réservé au serviteur selon la tradition juive, et aux esclaves chez les romains. En d'autres termes, ce sont les esclaves qui peuvent le faire, jamais un Rabbi (un Maître) à ses disciples. Jésus bouleverse totalement la liturgie juive, le renversement de pratiques d'ablution. Jésus enseigne en parole, en geste et en acte. Il embrasse la place des derniers, devient serviteur de pécheurs que nous sommes. Le rabaissement dont parle l'apôtre Paul: « il s'est anéanti jusqu'à assumer la condition de serviteur»(Cf. Philippiens 2,7a). «De prime abord, Jésus montre que le sacerdoce est un service et non une fonction, et il répond évidemment, à la question de savoir: qui veut être grand doit s'abaisser, c'est-à-dire être serviteur de tous sans aucune distinction… »(Cardinal Martini).

Aujourd'hui, on peut être choqués de voir un Dieu qui se met à genou devant l'homme, pécheur. C'est absurde! Chers frères et sœurs, Jésus bouleverse l'ordre des choses. Ce geste est un mystère à nos jeux, et pourtant c'est le dévoilement de la nature divine qu'est « l'amour inconditionnel pour l'homme » (Jean 13,1c). Jésus lave les pieds de Judas, on dira même que c'est de la folie! Ce geste redonne de la dignité à l'homme nonobstant ses péchés. Dieu est amour (1Jean 4,7) et source de vie (cf. Genèse 1,27-28; Genèse 2,7-19).

Chers frères et sœurs, Jésus ne se limite pas seulement à laver les pieds de ses disciples, mais il se donne en nourriture, l'Eucharistie. Luc (22,19) le rapport en ce terme: « Ceci est mon corps livré pour vous ». Le corps désigne la personne toute entière. C'est donc la personne de Jésus qui se donne totalement pour nous. Voilà pourquoi il dit: «  livrer pour vous », Cela veut dire qu'il s'est offert pour nos péchés. Notons qu'à chaque Célébrons eucharistique, c'est le Christ qui consacre lui-même le pain et le vin qui devient son Corps et son Sang. Giacomo Canobbio précise que «lorsque nous nous communions en son corps et en son chanté, nous formons un seul Corps qu'est l'Église dont lui-même est la tête; on devient un comme le Père en lui et lui dans le Père ». Jean-Paul II avoue ceci: «en communiant avec foi au corps et au sang du Christ, nous devenons des tabernacles vivants». 

Pour finir, dans son homélie du Jeudi saint 2020, le pape François remercie Dieu pour le don du sacerdoce en disant: «Nous sommes« oints », oints par le Seigneur; oints pour faire l'Eucharistie, oints pour servir […]. Je remercie Dieu pour la grâce du sacerdoce ... Je remercie Dieu pour vous, prêtres. Jésus vous aime! Il veut seulement que vous vous laissiez laver les pieds ».

A travers les paroles du pape François, nous souhaitons bonne fête de l'institution du sacerdoce et de l'Eucharistie à tous les prêtres!

Accordion