A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin
Année Biblique de la Famille Paulinienne

Tools
Typography

La passion de Jésus est une impressionnante descente vers la solitude: une réalité éclatée et polymorphe. Une mort un cataclysme tragique et effrayante.

Peu à peu Jésus perd toutes ses relations. Les soldats romains l’injurient et le frappent. Ses disciples sont dispersés. Au pied de la croix il n’y a que son disciple bien-aimé, sa mère et deux autres femmes. Mais il les perd aussi.

Il ne lui reste plus que sa relation avec son Père. Mais alors que le ciel s’obscurcit et qu’il perd tout, à un moment donné, sa relation avec Dieu s’obscurcit aussi. Et voyant cela, il dit : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné » ? Quel profond mystère ! Comment comprendre cette blessure abyssale qui touche à l’être même de Jésus, lui qui disait « le Père et moi nous sommes uns » ?

Dans cet abandon, Jésus a vécu la plus grande foi, le plus grand amour et la plus grande espérance. D'ailleurs le cri de Jésus au Père, « Eli, Eli, lama sabachthani » donne un message profond qui rejoint notre situation actuelle. Dans sa séparation d’avec le Père, Jésus vit en solidarité avec nous. Jésus nous donne de vivre ainsi quand tout s’écroule, Jésus nous invite à garder très le flambeau de notre foi même quand tout va mal.  Et le second voleur qui est à côté de lui, comprend cela, il lui dit « Jésus, souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume » ! (Luc 23,42). C’est l'une de plus belles prières de l’Évangile que nous pouvons redire sans cesse, maintenant et à l’heure de notre mort.

Lorsque nous récitons cela avec foi, un lien fort s’établit entre nous et le Christ. Il vit en nous. Il nous fait entrer en Dieu, dans le paradis, c’est-à-dire dans une communion totale avec lui que rien ne pourra briser.  Par contre celui qui se détourne délibérément de lui, va en enfer. Et les deux brigands crucifiés à côté de Jésus ont littéralement vécu cela.  L'un va en enfer parce qu'il ne s'ouvre pas à Jésus et l'autre va au ciel parce qu'il se confie totalement à Jésus (Luc 23,43).  Je crois que ce qui sauve ce deuxième voleur c'est sa foi : Jésus, souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume!

Bien qu'étant un voleur et pécheur, il croit quand-même que Jésus, cet homme qui va mourir, est aussi Dieu qui ne meurt pas. Voilà l'avantage de celui qui a foi.

Jésus nous aime et sa croix nous appelle être à la fois remplis de confiance envers le Père et solidaires les uns des autres. '' Père, entre tes mains, je remets ton Esprit '' le Fils remet l’Esprit au Père ! Dans l’union avec lui, le Christ vit en nous pour que notre vie soit également tournée vers le Père. Nous pouvons donc compter sur sa grâce. C'est bien lui le catalyseur absolu de notre salut.

Accordion