A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin
Année Biblique de la Famille Paulinienne

Tools
Typography

Avec le temps de l'Avent nous pénétrons dans une période liturgique où l'on prépare l'avènement du Seigneur Jésus-Christ. L'Avent, c'est un temps qui nous prépare à célébrer le mystère du Verbe incarné de Dieu fait homme.

C'est avec cette attitude de prière comme famille paulinienne que nous nous sommes réunis le samedi 02 décembre 2023, dans la chapelle Saint Paul de la Société Saint Paul pour un moment de ressourcement spirituel et méditer autour du thème : « Etre  un seul corps et un seul esprit  » (Cfr. La Prière Eucharistique III). Ladite souvenir a connu deux moments importants :

Le premier moment, le samedi de 16h30 à 17h30, était consacré à l'enseignement : Animée par le révérend Père Pascal Rum, sj, cette récollection nous a préparés à un bon début du temps de l'Avent. Le prédicateur a entamé son enseignement en illustrant un exemple pour tenter de faire ressortir la signification que pourrait contenir le thème de ce souvenir. Il est parti du contexte purement africain selon lequel, lorsque nous nous réunissons autour d'un repas, jadis, ce moment était considéré comme un temps de partage, d'échange, de communion, etc…Chose qui ne se faisait plus actuellement, complet -il.

Puisque l'Eucharistie est la source de la vraie fraternité ainsi que la préfiguration de l'amour du Christ, il nous faut faire l'expérience de Jésus-Eucharistie dans notre vie, nous qui communions à son corps et à son sang en cultivant certaines. . attitudes dignes pouvant faire progresser la famille (domestique) en famille eucharistique à savoir : la capacité de se sacrifier pour les autres, cultiver un sens de collaboration, d'unité, de partage, etc…Et le manteau pour y parvenir c'est l 'amour. Le Père jésuite finissait sa prédication en évoquant quatre éléments qui dénaturent ou détruisent l'identité du Christ qui est en nous : la liberté par rapport à l'unité familiale (Ga 5, 1). Le risque est de nous emprisonner en nous-mêmes, nous mettre au centre et à la recherche de nos intérêts personnels ; la question de relation (entre générations selon l'époque) ; l'absence d'une invitation ou d'initiative à rassembler la famille de Dieu (apprendre à collaborer avec l'autre et à le respecter. Sans collaboration et respect, il n'y a plus de communauté) ; le manque du sens du partage et de communion (en collaborateur, on partage. Et en partageant on communauté pour vivre réellement en frère et sœur). Au lieu de nous focaliser sur ce qui divise et désunie, porte la vie des autres ou soyons avec l'autre, c'est cela l'Eucharistie, concluait-il.

Le deuxième moment de notre récollection, le dimanche de 09h à 12h30, a été consacré au sacrement de réconciliation (confession), l'adoration au Saint Sacrement et la messe dite par le père Gilbert MIKA, ssp en la chapelle Saint Paul.

Accordion