Le dimanche suivant la solennité de la Sainte Trinité, l’église notre mère nous invite à célébrer avec faste, la solennité du Saint Sacrement. Le Corps et le Sang de notre Seigneur Jésus le Christ. Ce repas saint de gloire qui nous fait participer à la vie même de celui qui en est l’auteur et l’origine, Jésus-Christ. Ce corps donné en sacrifice, nous communique le Salut Eternel ; et ce sang rependu comme celui d’un agneau qu’on abat pour la purification, renouvelle notre corps, notre âme et notre esprit, afin de nous introduire dans la joie de la nouvelle alliance.

Cependant, tournons un regard remplit d’amour vers les ministres ordinaires de l’eucharistie, qui ne font qu’appliquer ce que dit le Grand Prêtre : « Faites ceci en mémoire de mo ». En le disant, le Christ les invite à perpétuer ce mystère grand et à aimer d’avantage ce repas qui donne le salut et la vie éternel. Le Christ agit tout entier dans ses ministres, opérant cette transsubstantiation. C’est-à-dire, la transformation du pain en corps et du vin en sang du Christ.

Mais qui sont réellement ces personnes, par qui le Christ agit ?

Le révérend père Jules KIPUPU, Sj, recteur du scolasticat Saint Pierre Canisius, dans son homélie lors de la célébration du Jeudi-Saint en la chapelle de la communauté jésuite de Kimwenza, le 29 mars 2018, dit en ces mots : « Ils sont cuisiniers de l’Eucharistie ». Cela pourrait vous paraitre absurde, mais ce qualificatif contient en soi une grande dimension théologique.

Heureux les invités au repas du Seigneur !

Etre invité à la table, ne semble pas remplir toutes les conditions. Il faudrait alors que cette table soit prête. Et pour qu’elle y soit, il faut des personnes pour la préparer. C’est-à-dire, des cuisiniers pour faire cuire la nourriture. En ce sens, les prêtres ne sont-ils pas des cuisiniers de l’Eucharistie ?

Le Père KIPUPU ajoute encore en disant : « le cuisinier, n’est-ce pas celui qui met toute son intelligence, toute sa générosité, toute son inventivité au service de la restauration des autres, d’une communauté, d’une famille ? N’est-ce pas celui qui, pour donner le mieux de lui-même, se sacrifie pour offrir à manger tous les jours ? Si aujourd’hui nous célébrons la solennité du Saint Sacrement du corps et du sang du Christ, c’est aussi parce que, à la suite du Christ qui est le cuisinier par excellent, étant à la fois la table, la nourriture et le cuisinier, il y a tant d’autres cuisiniers qui participent à cette nature d’excellence du Christ, en donnant tout par amour et par dévouement pour offrir au temps voulu, le repas Pur et Saint. Ainsi, cet acte d’amour et de générosité obtient à tous ceux qui y prennent part, la restauration spirituelle.

Prêtre unique du Très-Haut, donne à tes serviteurs, cuisiniers de l’Eucharistie d’imiter dans leur vie ce qu’ils célèbrent.

D’aucuns n’ignorent que le quatrième dimanche de Pâques est appelé « Dimanche du Bon Pasteur ». C’est aussi en ce dimanche qu’est dédiée la journée mondiale de prière pour les vocations. Elle concerne non seulement ceux qui aspirent à la vie religieuse et/ou au sacerdoce, mais aussi ceux qui y sont déjà. Pour ce qui est de cette année, dimanche 22 avril 2018, la tradition a été respectée ; ici dans l’archidiocèse de Kinshasa. Comme à l’accoutumé, les activités ont débuté avec un pèlerinage organisé par la Commission de vocation de l’archidiocèse. Ce pèlerinage a conduit les participants de l’IPG Gombe jusqu’à la cathédrale Notre Dame du Congo pour la messe. C’est à 10h30 qu’a débuté la célébration eucharistique, au cours de laquelle son Excellence Mgr Edouard KISONGA - évêque auxiliaire de Kinshasa et président de ladite célébration – a institué, lecteurs et acolytes, quelques séminaristes théologiens de l’archidiocèse ainsi qu’ordonné diacre l’Abbé Raphael Bukasa, de Mbuji Mayi. Lors de son homélie, il a respectivement rappelé les charges ministériels liées aux lecteurs et acolytes institués ainsi qu’au diacre. Aussi, a-t-il demandé aux chrétiens de prier pour les vocations ; afin que l’Eglise bénéficie de bons pasteurs dignes de ce nom. A la fin, les participants à cet événement se sont retrouvés à la cour de la cathédrale pour le partage d’un repas fraternel.

La commission rédactionnelle de la communauté Bx Jacques Alberione/Société Saint Paul a organisé sa première conférence mensuelle le samedi 13 Janvier 2018 dans la salle PEMBELE. C’est à 16h30 qu’a débuté ladite conférence, animée par le Frère Serges MBULUMA ; et modérée par le Frère Cyprien MUKHASA, responsable de la commission.

Elle a eu pour thème : « La spécificité de la morale Kantienne dans les fondements de la métaphysique des mœurs ». A en croire le Conférencier, Serges MBULUMA, la morale Kantienne dans cette perspective propose une sorte de norme qui stipule un agir uniquement d’après la maxime grâce à laquelle tu peux vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle. Kant la nomme Impératif catégorique. Toutefois, le Frère Serges suppléa que cette morale de Kant n’est pas une parole d’Evangile ; d’autant plus qu’elle présente des limites, faisant ainsi appel aux critiques contradictoires.

Nul n’ignore que la morale a toujours et déjà était une problématique de l’actualité. C’est ainsi que les participants ont fait montre de leur intérêt en posant des questions y afférentes. L’événement s’est clôturé par la bénédiction du Père Fabien NYEMBO, suivie du partage d’un verre rafraichissant.

La Société Missionnaire de Saint Paul/Région Congo a vécu le samedi 10 mars 2018 l’entrée au postulat du frère Anselme KATEMBO. Le rite s’est déroulée autour de 18h, dans la chapelle de communauté Jacques Alberione. En effet, signalons que le Frère Anselme est un congolais. Il vivait en Italie dans une communauté religieuse à laquelle il était lié en titre de religieux temporaire. Par ailleurs, il a éprouvé un ardent désir de changer son parcours vocationnelle en sollicitant d’intégrer la Société Missionnaire de Saint Paul/Province Italie. Une fois intégré dans ladite province, les autorités l’envoyèrent en Rd Congo pour qu’il y passe sa première expérience de vie paulienne. Et disons qu’avec son entrée au postulat, il a non seulement rejoint les autres postulats, mais aussi et surtout a officiellement avancé d’un pas au sein de sa nouvelle congrégation. Une avancée qui le prépare, ipso facto, au noviciat ; lequel est une étape cruciale dans la formation du religieux.

Learn coding, plateforme de formation en ligne sur le développement des applications informatiques, lance une session de formation du 08/01 au 15/02 2018 sur le développement des applications mobile pour le système Android. La formation comporte deux modules, à l’issu de cette formation, chaque participant s’appropriera des outils et des bases solides pour se lancer dans le monde de création des applications Android.
Lieu : Salle de formation de l’imprimerie MEDIASPAUL, 10 ème rue Limete – Industriel.
Heures : 13h00 – 15h (lundi, mardi et vendredi)
Pour toute réservation d’inscription, envoyez votre nom et numéro de téléphone aux contacts ci-après :

Tél : 0812400615 - 0898940044 - 0995080004 – 0904237726
Facebook : Learn coding Kinshasa
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Twitter : Learn Coding
Site web : www.learn-coding.org (en maintenace)

Plus d'articles...