Tools
Typography

La vie c’est la lumière, et la mort l’ombre. Quand la lumière se voit conquérir par l’ombre, l’obscurité envahit tout son paisible territoire et c’est le noir qui s’installe. Le silence, le deuil, le froid, le gouffre. La vie s’éteint, et les cœurs s’effritent. Un frisson glacial traverse la chair de nos émotions et l’horloge de notre existence connaît un horrible dysfonctionnement. Il est parti, il est mort, il est entrainé par les vagues du fleuve. Pourquoi le fleuve qui est censé abreuver les cœurs par  ses eaux vitales s’amuse-t-il à inonder ces mêmes cœurs de larmes en leur ôtant ce qu’ils avaient de plus précieux ? Telle est la question fondamentale qui surgit en lisant cet ouvrage. Cet ouvrage composé d’une nouvelle littéraire et des poésies, ouvrage enfanté par un  cœur  en proie à une atroce douleur et dont les différents  textes qui le composent peuvent être qualifiés de nouvelles tragiques et poèmes funèbres, ou « poèmes larmes ».  C’est ici une composition d’un cœur meurtri, une lamentation d’un être qui s’est retrouvé témoin de la disparition d’un proche emporté par les flots du Fleuve Congo. Et donc, le fond de ces textes (nouvelle et poésies) est loin d’être une simple abstraction, il s’agit du construit d’une réalité vécue, d’un évènement précis situé dans un temps précis, un lieu précis. C’est ici où l’écriture assume une ses fonctions pour l’auteur : exprimer  les sentiments, les émotions mais aussi témoigner et partager des expériences.  Car  en lisant cette deuxième œuvre  de  l’écrivain Christian DINO  BATSI, les lecteurs sentiront et ressentiront la douleur, la désolation la frustration et les peines placées sous chaque lettre et sur chaque mot et comprendront que tant que nous existons, il sera toujours difficile  pour nous de supporter la mort d’un être cher (…) L’eau est la vie, n’est-elle pas aussi la mort ? Il convie ainsi les lecteurs à la vigilance en tout temps  et surtout à la compassion ; à ne pas être comme des gens qui regardent de loin mais qui ressentent cette réalité.

Christian DINO BATSI est né dans l’actuelle province de l’Ituri en République Démocratique du Congo. Ecoles primaires terminées à Bunia et les Humanités au Petit Séminaire de Fataki. Etudes de Philosophie à la Faculté saint Pierre Canisius de Kinshasa-Kimwenza (Université Loyola du Congo). Il chemine dans la Société Missionnaire de saint Paul. Il est aussi l’auteur de « Une Cure d’Amour »,  paru en décembre 2016 aux éditions Mediaspaul.

 

Des rêves trahis au bord du fleuve
(Nouvelle et poésies)

Auteur: Christian DINO BATSI 
Editeur : MEDIASPAUL-Kinshasa (RDC)
Dépôt légal : MS 3.01703-57107
ISBN : 978-2-7414-1076-8
Pages : 79
Collection : littérature
Parution : avril  2017
Prix : 5200 FC

 

 

Accordion