Tools
Typography

Il y a cent ans, soit le 27 Juillet 1918, que partit pour l'éternité, à seulement 14 ans d’âge, l'aspirant paulinien Maggiorino Vigolungo.

Voici un passage du témoignage autoritaire du Père Jacques Alberione : « Le Seigneur a apporté beaucoup d'âmes belles, généreuses et fidèles à la Famille Paulinienne. Parmi celles-ci, nous nous souvenons de la première fleur qui a été transplantée au ciel il y a peu : Vigolungo Maggiorino. [...] Il peut être considéré, pour ce qu’humainement nous connaissons, comme le Dominique Savio de la Famille Paulinienne. Principalement : [il avait] une lumière intérieure dans la connaissance et l'amour du Seigneur, un don généreux de soi-même dans tous ses devoirs, une conscience très délicate, une vision claire de l'apostolat de la Bonne Presse » (UPS III, 277).

Nous pouvons vraiment dire que la vie de Maggiorino, dans sa simplicité, est pleine de signes de Dieu.

Cependant, il ne suffit pas de considérer sa personne en la situant seulement dans le passé. Nous avons aussi besoin d'apprendre ce que l'exemple de sa vie nous dit aujourd'hui, et non pas seulement aux membres de la Famille paulinienne, mais à toute l'Eglise et en particulier aux jeunes qui cherchent à embrasser un horizon de vie enracinée dans l'Evangile. En ce sens, nous pouvons mettre en évidence au moins deux aspects, en essayant de faire une lecture mise à jour dans une perspective vocationnelle.

Le premier fait référence à l'importance de trouver un idéal de vie. En fait, "il semblait qu'il n'entendait plus les autres choses. Ses multiples énergies étaient toutes canalisées vers son idéal ; comme les différentes eaux qui descendent ici et là par deux versants, se réunissent en aval pour couler ensuite toutes comme un grand fleuve vers la mer » (J. Alberione, MVI 35).

Le deuxième aspect, étroitement lié au précédent, est son désir d'être saint. Maggiorino, malgré son jeune âge, avait compris qu'il était possible de se sanctifier à travers une vie unie au Christ et entièrement vouée à l'évangélisation avec la presse. Comme en témoigne Don Alberione, « Maggiorino disait souvent: ‘Je veux devenir un saint’ » et il ajoute: « Mais son programme de sanctification n'était pas étrange du tout : [il était] au contraire, bien équilibré, positif, clair, pratique » (MVI, 61).

Le temps est passé. Le monde a évolué et notre apostolat, sous la direction du Fondateur, a élargi la portée de son action. La réalité dans laquelle nous vivons nous conduit à demander à l'Esprit ce qui nous attend en ce moment de notre histoire, dans la culture actuelle de la communication, marquée par les moyens techniques et les réseaux numériques.

Le souvenir de Maggiorino Vigolungo, en plus de nous demander de répandre la connaissance de sa vie et son idéal de sainteté, doit nous aider à être de vrais « continuateurs de la mission de Jésus, le Maître, selon le dynamisme missionnaire de saint Paul et le zèle apostolique du Père Alberione » (Lignes éditoriales - 2018, 7.3)

 

Père Valdir José de Castro, ssp
Supérieur général de la Société Missionnaire de Saint Paul

Rome, 27 juillet 2018

 

--------

Maggiorino Vigolungo naît à Benevello (Cuneo, Piémont) le 6 mai 1904 d'une humble famille paysanne, riche de foi.

Encor enfant il rencontre Don Jacques Alberione et s'enthousiasme pour l'apostolat de la bonne presse. A l'âge de douze ans il entre faire partie de la Société Saint Paul. Il se distingue pour l'intelligence rapide, l'amour au travail, la bonté.

Il choisit comme programme de vie: progresser un tantinet chaque jour, il resta fidèle à cette résolution jusqu'a sa mort.

A 14 ans il est frappé par un grave maladie, qu'il accepte avec généreuse disponibilité à la volonté de Dieu. Le 27 juillet 1918 il meurt à Benevello. Ses dernières paroles, recueillies par Don Alberione, sont: "Saluez tous mes compagnons, qu'ils prient pour moi et que nous - nous retrouvions tous au Paradis".

Le 28 mars 1988 il est proclamé vénérable.

Ceux qui obtiendront des grâces par l’intercession du Vénérable Maggiorino Vigolungo, sont priés d’en informer:
Postulateur général de la Société Saint-Paul
via Alessandro Severo 58 – 00145 Roma
ITALIE

 

Accordion