Tools
Typography

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a adressé aux jeunes congolais un message pour les inviter à réfléchir sur plusieurs aspects de leur situation dans la réalité congolaise, en vue du Synode des Evêques sur les Jeunes, la Foi et le Discernement vocationnel.  

MESSAGE DES ÉVÊQUES DE LA CENCO AUX JEUNES CONGOLAIS: Les yeux fixés sur Jésus-Christ, jeune parmi les jeunes

Chers Jeunes,

  1. Aujourd'hui, et peut-être plus qu'hier, vous êtes dans les projecteurs de l'Eglise depuis la convocation par le Pape François de la XVAssemblée Ordinaire du Synode des Évêques sur les jeunes. Cet événement ecclésial de grande importance sera célébré à Rome, du 3 au 28 octobre 2018, et aura pour thème Jeunes, foi et discernement vocationnel. Par ailleurs, deux mois après la célébration du Synode, le Pape François rencontrera les jeunes du monde entier au Panama, du 23 au 27 janvier 2019 dans le cadre des Journées Mondiales des Jeunes (JMJ).
  2. Lors de notre 55session de l'Assemblée Plénière tenue du 25 au 29 juin 2018, à Kinshasa, nous, Cardinal, Archevêques et Évêques de la Conférence Episcopale nationale du Congo (CENCO) forts de cette actualité de l'Église et mus sans cesse par la sollicitude pastorale pour vous jeunes congolais, avons décidé de vous adresser ce message.

VOS JOIES ET VOS INQUIÉTUDES 

  1. En analysant vos réponses au questionnaire adressé aux jeunes du monde entier en vue de l'Assemblée synodale, réponses qui ont été recueillies par le message final des jeunes à l'occasion de la rencontre pré-synodale tenue à Rome du 19 au 25 mars 2018, nous avons redécouvert vos joies et vos inquiétudes dans la réalité de ce monde en mutation. Nous vous rassurons que vos joies et vos inquiétudes sont aussi les nôtres. Laissez-nous, chers Jeunes, relever quelques-uns des motifs de vos joies et vos inquiétudes.
  2. Les jeunes Congolais, et nous en sommes convaincus, sont un levier pour le développement du royaume de Dieu, notamment dans/pour l'Église. En effet, notre population chrétienne est majoritairement constituée des jeunes. Notre Eglise est jeune parce que vous y êtes.
  3. Nous apprécions, sans aucun doute, votre vie chrétienne dans les communautés ecclésiales vivantes (CEV), les paroisses, les forums, les retraites, les mouvements d'action catholiques, les Universités, les Instituts Supérieurs, les écoles, dans les rues, les activités sportives, artistiques et culturelles, dans les médias notamment les réseaux sociaux et sur les lieux de travail dans les centres urbains et ruraux.
  4. En somme, nous vous remercions de tout cœur pour votre présence et vos différents engagements dans l'Eglise et dans la société et nous encourageons à aller de l'avant.
  5. En voyant le taux élevé de morts parmi les jeunes pour cause des accidents de motos ou de véhicules, de violence, de drogues, des guerres et de misère multiforme dans notre pays, des jeunes vivent dans l'incertitude du lendemain et se posent la question du sens de la vie.
  6. Secoués par le taux élevé de chômage qui touche en majorité des jeunes dans notre pays pourtant doté d'innombrables potentialités et à la vue de leurs propres qualités et dynamisme, nombreux jeunes sont inquiets pour leur avenir et celui de leur famille.
  7. Certaines inquiétudes sont liées à la vie de la famille et du mariage. Les jeunes veulent avoir les critères pour savoir que tel garçon ou telle fille est vraiment l'homme ou la femme de leur vie. D'autres ont peur de se marier compte tenu des défis qui pèsent lourdement sur la famille aujourd'hui notamment le divorce, la pauvreté, l'infidélité des couples.
  8. En rapport avec la vie de l'Église, quelques-uns se plaignent de ne pas être accueillis par des prêtres, religieux ou religieuses pour exprimer leur point de vue, prendre des initiatives et être reconnus dans les paroisses, les communautés et les mouvements. 
  9. Enfin il y a des jeunes qui consomment sans discernement les médias et les moyens de technologie moderne de l'information qui corrompent leurs mœurs et les éloignent de la volonté de Dieu.
  10. Notons qu'en face des inquiétudes et défis de la vie, certains jeunes ont cherché de fausses solutions par des voies raccourcies, nzela mokuse, notamment de l'occultisme, le fétichisme, la sorcellerie et les 4 D selon le jargon du groupe Bilenge ya Mwinda (Jeunes de Lumière) à savoir : débauche, drogue, débits de boisson et détournement.
  11. Ces inquiétudes ne diminuent en rien la considération que Dieu et l'Eglise ont envers vous les jeunes. Vous êtes les jeunes de Dieu, les jeunes de l'Eglise, riches en énergies, avec des capacités multiples et doués de créativité.

LES YEUX FIXÉS SUR JÉSUS-CHRIST

  1. Eu égard à vos joies et vos inquiétudes et compte tenu de circonstances actuelles qui obligent à tout moment d'opérer des choix judicieux, nous vous invitons à fixer vos yeux sur Jésus-Christ « Jeune parmi les jeunes », et à vous laisser former par Lui en revisitant sans cesse votre vie humaine à l'horizon de l'appel qu'il vous adresse.
  2. Pour ce faire, nous vous proposons de relire attentivement le récit évangélique du jeune homme riche (Me 10, 17-22 ; Mt 19, 16-22 ; Le 18, 18-23). Cette page de l'Evangile a été maintes fois commentée à l'intention des jeunes par le saint Pape Jean Paul II et par le Pape émérite Benoît XVI .Le Pape François a aussi médité cette parole.Relevons de ce texte quelques points importants.
  3. Nous voyons d'abord qu'il s'agit d'un jeune riche. Nous pouvons être tentés de ne voir que la richesse de biens matériels dont disposait ce jeune. Ce dernier était riche aussi spirituellement et en qualités humaines. Mais signalons que la jeunesse en soi est une richesse unique. Dans cette perspective, Benoît XVI a écrit, « Chez le jeune homme de l'Evangile, nous pouvons découvrir une condition très semblable à celle de chacun de vous nos jeunes. Vous aussi vous êtes riches de qualités, d'énergies, de rêves et d'espérances : des ressources que vous possédez en abondance ! Votre âge même constitue une grande richesse non seulement pour vous, mais aussi pour les autres, pour l'Eglise et pour le monde ».
  1. Nous remarquons en plus que c'est un jeune inquiet. Il est inquiet de sa vie future, de sa destinée, de la vie éternelle. Vous aussi vous vivez des situations d'instabilité, d'inquiétudes, de trouble ou de souffrance comme nous l'avons relevé plus haut. Loin d'être un frein pour votre vie, ces inquiétudes doivent vous conduire« à aspirer à une vie qui ne soit pas médiocre et à vous demander : en quoi consiste une vie réussie ? Quel pourrait être mon projet de vie ? Que dois-je faire afin que ma vie ait toute sa valeur et tout son sens ? » .
  2. «N'ayez pas peur d'affronter ces questions! Loin de vous accabler, elles traduisent les grandes aspirations, qui sont présentes dans votre cœur. Par conséquent, il faut les écouter. Elles attendent des réponses non superficielles, mais capables de satisfaire vos authentiques attentes de vie et de bonheur. Pour découvrir le projet de vie qui peut vous rendre pleinement heureux, mettez-vous à l'écoute de Dieu, qui a son dessein d'amour sur chacun de vous. Demandez-lui avec confiance : Seigneur, quel est ton dessein de Créateur et de Père sur ma vie?...Soyez sûrs qu'il vous répondra. N'ayez pas peur de sa réponse ! "Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît tout" (lJh3,20)»!
  3. Tout compte fait, si vous fixez vos yeux sur Jésus votre cœur se réjouira, s'épanouira et se dilatera par son amour afin de mieux servir l'Eglise et la société. Ainsi, nous vous proposons quelques pistes concrètes d'action.

 AU SERVICE DE L'ÉGLISE ET DE LA SOCIÉTÉ 

  1. Eu égard à l'exigence de fixer les yeux sur Jésus-Christ, nous vous exhortons d'abord à vous enraciner dans la foi en Jésus-Christ et ne pas tomber dans le relativisme considérant que toutes les façons de vivre et de penser se valent. Un jeune n'acquiert pas la liberté en pensant qu'il n'y a aucune vérité ni aucun repère absolu. Une telle pensée conduit le jeune à vaciller et à se contenter de quelques modes du moment. Vous êtes l'avenir de la société et de l'Église. Il est donc vital que vous ayez des racines et des fondements solides. Jésus est le roc éternel et «la pierre angulaire» (1 Pi 2, 4-10) de nos vies. Enracinez votre foi et votre espérance en Lui.
  2. Vous êtes les jeunes de l'Église. Celle-ci a reçu le mandat divin d'annoncer au monde la Bonne Nouvelle du salut. Ainsi, nous vous conseillons de ne pas regarder l'institution ecclésiale seulement de l'extérieur mais participez à l'élan missionnaire de l'Église. Invitez vos amis à goûter la joie de l'Evangile, à faire l'expérience de la foi, d'espérance et d'amour. Ne restez pas à l'écart de la vie de vos paroisses et de vos communautés. Ne vivez pas comme de petits enfants qui attendent tout du Curé de paroisse. Proposez, innovez, inventez des nouvelles idées pour faire avancer l'Eglise.
  3. Par ailleurs, ayez du respect pour le mariage et la famille. Nombreux parmi vous ont manifesté leurs inquiétudes envers ces deux institutions attaquées aujourd'hui par des nombreux défis comme l'a bien montré le Pape François. Lorsque vous tombez amoureux et vous vous fiancez, sachez que Dieu vous appelle à une haute responsabilité d'aimer comme le Christ a aimé l'Eglise. C'est à cette condition que vous serez heureux. Résistez aux forces du mal ambiant qui vous poussent à une vie dissolue en vous égarant de la vraie liberté et du vrai bonheur. Les médias et les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont induit beaucoup parmi vous en erreur dans le sens de l'éducation de leur affectivité. Alors, discernez chaque fois que vous utilisez ces moyens modernes de communication.
  4. En outre, nous vous exhortons à être fidèles à votre engagement dans la société. Vous serez les protagonistes d'une société nouvelle, si vous consentez à être « lumière du monde et sel de la terre » (Mt 5, 16), en cherchant à mettre en pratique dans la société une conduite inspirée par les valeurs de l'Evangile. Dans le cadre de cet engagement social, nous vous supplions de veiller sur notre pays le Congo en ce temps précis de son histoire. Vous le savez, nous sommes en plein processus électoral. Rappelez-vous notre récent message adressé au peuple congolais où nous avons formulé une recommandation spéciale pour vous en ces termes : « Aussi, les Evêques exhortent-ils les jeunes à ne pas se laisser manipuler et à se préparer dès maintenant à assumer leurs responsabilités, car l'avenir du pays leur appartient».
  5. Du reste, l'appel que nous vous lançons dans ce message est de fixer vos yeux sur le Christ afin de vivre intensément votre jeunesse et de ne pas la gaspiller. Consacrez votre jeunesse aux grands idéaux de la foi et de la solidarité humaine.
  6. La Vierge Marie, jeune fille entre les jeunes de son temps a su découvrir la voix de Dieu. Son oui au projet de Dieu a changé le monde. Priez Marie et imitez-la en disant oui à Dieu.
  7. Tout en vous rassurant de nos prières, chers Jeunes, nous vous donnons la bénédiction au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Fait à Kinshasa, le 23 juillet 2018

+ Marcel UTEMBI TAPA
Archevêque de Kisangani
Président de la CENCO

Accordion