Tools
Typography

Depuis le 02 Septembre de cette année 2018, la Société Saint Paul a eu la grâce d’avoir quatre nouveaux profès : Christian NZASHI, Edouard MUTEBA, Fidèle KAFUTSHI et Glody TIMPINI. Nous consacrons ici quelques lignes aux premières impressions de trois parmi eux, avec qui nous avons eu le temps d’échanger pour connaitre ce qu’ils pensent de bien comme nouveaux venus dans le grand groupe des pauliniens.

Jonas : cher Christian, depuis dimanche 02 Septembre 2018, tu es devenu membre effectif de la Société Saint Paul comme profès à vœux temporaires. Quelles sont tes impressions ?

Christian : Je suis très content de cette grâce de la profession dont nous sommes bénéficiaires au sein de la Société Saint Paul. C’est Marie, Reine des apôtres  qui nous a soutenu jusqu’en ce jour et c’est toujours grâce à son intercession que le Seigneur ne cesse de nous manifester sa bonté. Je suis vraiment heureux surtout d’appartenir à cette grande Famille Paulinienne du Bienheureux Jacques Alberione.

Jonas : Quel apport penses-tu donner dans le groupe des juniors ssp dont tu fais désormais partir ?

Christian : J’apporterai, en dépit de mes limites, un témoignage fécond de ma vie : mes compétences,  mon savoir-faire au service du groupe pour une bonne collaboration. Je serai toujours disponible pour aider, écouter et dialoguer avec mes confrères afin de vivre pleinement mon identité paulinienne comme apôtre-communicateur.

Jonas : Quels sont tes centres d’intérêts où tu comptes contribuer efficacement à l’apostolat paulinien, même en Italie où tu vas poursuivre le reste de ta formation ?

Christian : Je souhaite contribuer efficacement dans l’administration selon les besoins de toute la congrégation et de la communauté où je serai.

Jonas : merci Christian !

Christian : c’est moi qui vous remercie !

Jonas : cher Fidèle, tu viens d’une expérience du noviciat international en Italie qui a conduit à ta profession de vœux. Qu’est-ce que cette expérience a apporté dans ton état actuel comme religieux paulinien ?

Fidèle : Cette expérience m’a permis de redécouvrir mon identité d’apôtre communicateur. Et aussi avoir une vision large et universelle de l’apostolat et même de la vie paulinienne.

Jonas : Ta présence au sein du Juniorat ssp au Congo est très significative. Mais que penses-tu faire pour la rendre plus efficace et efficiente pour la communauté ?

Fidèle : Deux mots suffisent pour décrire mon projet  de vie communautaire et apostolique : unité et collaboration. Ensemble, nous sommes forts, dit-on.  Main dans la main, nous sommes appelés à faire avancer les projets d’ensemble.

Jonas : Merci Fidèle pour avoir dit l’essentiel en peu des mots !

Fidèle : Je vous remercie Jonas !

Jonas : Cher Glody, l’apostolat paulinien dans ses multiples facettes est séduisant. Qu’en penses-tu ?

Glody : Personnellement, je pense que cet apostolat est le meilleur du fait que le monde actuel évolue du jour au lendemain grâce à la vitesse de la technologie et cela ne peut se limiter qu’à la séduction. Actuellement tout tourne autour des médias. Nous, comme pauliniens nous avons la noble tâche d’évangéliser non seulement à travers les moyens de communications, mais aussi les médias en soi qui a bel et bien besoin de cette évangélisation.

Jonas : Désormais tu fais partie du groupe des juniors et la communauté de Juniorat t’accueille déjà. Comment tu vis les premiers moments ?

Glody : Les premiers moments peuvent être difficiles. Mais moi, étant une personne sociale, je m’adapte sans problème et mon adaptation s’annonce déjà bien comme c’est fut le cas en Italie d’où nous venons de faire le noviciat avec les confrères venant d’autres pays et cultures.

Jonas : Un mot d’encouragement pour ceux qui envisagent emboîter tes pas dans la vie paulinienne.

Glody : Comme mot d’encouragement, je peux leur dire que dans la vie, il faut éviter de changer de nature. Rester soi-même est la meilleure façon de vivre dans la vie communautaire, tout en sachant respecter chaque personne et sa propre identité.

Jonas : merci Glody !

Glody : C’est moi qui vous dis merci !

Accordion