Tools
Typography

Ce Samedi 22 Septembre, à 10h00, heure de Kinshasa, a eu lieu le lancement officiel de la « Campagne d’éducation des parents et enfants au bon usage des médias sociaux pour la cohésion familiale [EDUC RS - Kin] » dans la grande salle du PACOM, située sur la 10ème Rue du Quartier Industriel à Limete au n° 18.

Pour rappel, c’est depuis Janvier 2018, avec une phase pilote, que la Société Missionnaire de Saint Paul au Congo est en train d’exécuter ce projet avec l’appui financier de Kindermissionswerk, l’Enfance Missionnaire d’Allemagne qui a son siège à Aachen (Aix-de-la-Chapelle).

Tout a commencé par une brève prière  faite par le Révérend Père Jacques BOSEWA, alors nouveau Supérieur Régional de la Société Missionnaire de Saint Paul au Congo. Après, s’en est suivi le mot de bienvenue et le discours du lancement prononcé par le Père Roberto PONTI, Directeur Général de Médiaspaul et représentant légal du projet. Ce dernier, dans son discours, a montré, à travers l’énigme du Chamelier, la logique du don qui doit exister chaque fois qu’on voudrait commencer un projet et en plus communiquer et faire bon usage des médias  sociaux pour la cohésion familiale. Aussi, il a invité l’assemblée, constituée en grande partie des agents multiplicateurs qui étaient des représentants de différentes couches sociales : des parents, des jeunes, des élèves, à avoir un langage clair chaque fois qu’il faut communiquer pour le bien et la cohésion familiale.

Ensuite, c’est fut la présentation par monsieur Innocent MUNGILINGI des objectifs, du calendrier et des différents partenaires du projet. En effet, ce projet, comme l’a souligné monsieur Innocent, vise à contribuer à la promotion du bon usage des réseaux sociaux pour permettre au socle familial kinois et congolais de garder toujours son rôle  du premier éducateur dans un monde en perpétuelles mutation et évolution techno-sociologiques.

Aussi, ce projet mise-t-il sur la capacité des animateurs des groupes pastoraux, des représentants des élèves et des couples qu’il faut à tout prix améliorer afin que ceux-ci agissent comme agents multiplicateurs auprès de leurs paires pour promouvoir le bon usage des réseaux sociaux.  Les enfants, les jeunes et les familles sont sensibilisés aux bonnes pratiques des médias sociaux pour une cohésion familiale.

C’est dans cette même ligne d’idée que monsieur Michel PHILIPPART, Senior consultant de CAMECO (Catholic Media Council) et représentant de Kindermissionswerk a pris la parole pour renchérir sur l’expérience partagée dans l’accompagnement du projet et sur les attentes du bayeur des fonds qui a financé ce projet. Dans un discours clair et précis, il a montré l’importance d’une telle formation à l’heure actuelle où la technologie nous donne des outils important pour communiquer en vue du bien et de la cohésion. Au dire de monsieur PHILIPPART, ce projet crée un vrai lien entre l’enfance catholique de l’Allemagne qui s’est engagée concrètement à chercher les fonds avec ses initiatives et les protagonistes du projet  de formation au bon usage de réseaux sociaux.

Ensuite, nous avons assisté à une séance de partage d’expériences par quelques agents multiplicateurs qui ont pris part à la phase pilote (janvier – juin 2018). En gros, toutes leurs expériences ont essayé de montrer la dimension positive qu’il faut repérer lorsqu’on veut communiquer avec les réseaux sociaux. Sans cette attitude, le réseau sociaux se résumeraient en un espace des divertissements et de blagues et parfois même de danger sans profiter efficacement à des fondamentaux de la vie de l’homme. Des clubs numériques seront mis en place dans les écoles et les paroisses ciblés pour expérimenter ces bonnes pratiques.

Commencé à 10h00, cette cérémonie s’est achevée par une interview que monsieur PHILIPPART a accordé aux médias et à la presse congolaise présente à la cérémonie. Une photo de famille avec l’équipe du projet ainsi qu’un cocktail pour étancher la soif des uns et apaiser la faim des autres a complètement clôturé ce lancement.

.

Accordion