A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin
Année Biblique de la Famille Paulinienne

Tools
Typography

A l’occasion de la célébration de la fête de la conversion Saint Paul Apôtre (célébrée le 25 Janvier de chaque année), les membres de la Famille Paulinienne de Kinshasa ont pris part à la conférence animée par le père Roger Wawa, ssp, ce samedi 23/01/2021 dans l’enceinte de la communauté des sœurs Disciples du Divin Maitre sise sur 5e rue, autour du thème : « Paul, apôtre de la synodalité ». Dans la foulée, le conférencier a d’abord souligné la pertinence du mot synodalité déjà en pleine actualité au sein l’Eglise en ce terme : « le chemin de la synodalité est celui que le Christ attend de l’Eglise de 3e millénaire ».

Entrant dans le vif de la matière, le Père Roger Wawa a ensuite abordé le sujet de‘’ Paul et la synodalité’’ : en s’appuyant sur les actes des Apôtres, chapitre 22 ; c’est à partir de ce texte biblique qu’il a fait sortir les éléments (qu’il a lui-même qualifié ‘’des prérequis’’) qui ont permis à Paul de pratiquer la synodalité dans sa vie : « Paul est né à Tarse, dans la grande ville de Cilicie, a étudié dans la grande école de Gamaliel, son apostolat d’écrivain, ses voyages et même son parcours d’intégration dans l’Eglise primitive » sont des prérequis qui disposaient Paul à embrasser un style de vie synodale.

Par ailleurs, le conférencier a souligné que Paul a pratiqué la synodalité ascendante tout en explicitant que « au cours de son premier voyage missionnaire, ce dernier a connu une difficulté causée par ses compatriotes qui voulaient à tout prix que les païens convertis au christianisme se fassent circoncire ; bien que possédant une connaissance à la matière, il a souhaité remonter jusqu’à Jérusalem pour que les Apôtres prennent la décision une fois pour toute ». Il a en outre souligné, au sujet de structures pauliniennes de la synodalité la façon dont l’Apôtre des gentils a créé les différents services dans l’Eglise pour un accompagnement de l’évangélisation : « L’Apôtre Paul a eu à introduire dans la nouvelle doctrine le service de l’Episcopat, les anciens, le diaconat et tant d’autres postes qui sont encore d’actualité au sein de l’Eglise », a martelé l’orateur du jour. Il a par ailleurs contextualisé le thème en invitant l’assistance à embrasser la synodalité comme style de vie, car la synodalité est le symbole même de la conversion à l’instar de l’Apôtre Paul sur le chemin de Damas : « pour mieux pratiquer la synodalité, il faut la conversion du regard sur les autres ; adopter un comportement d’humilité ; savoir rendre de compte et promouvoir une approche inclusive de la synodalité, ne pas exclure quelques-uns ». Il a enfin noté que : « la synodalité a bien marché au temps de l’Apôtre Paul, parce qu’ils avaient tous la même passion : l’évangélisation ; la synodalité est possible si nous avons une même direction, si nous avons le même centre d’intérêt : la même passion pour l’évangélisation ».

Accordion